Situé au bord de l’Oise, le Conti est exploité par Frédéric et Laurence Gramont. Ce sont les parents de Frédéric Gramont qui l’ont acquis en 1962. Son fils, Franck, s’apprête à en prendre la suite. Cinéma de quartier privé, le Conti est une des plus anciennes salles programmées par le GPCI.

LE CONTI EN CHIFFRE

5 écrans & 740 fauteuils (capacité des salles : 296 / 192 / 124 / 65 / 63)
 115 séances/semaine
 9 films à l’affiche dont 2 sorties nationales/semaine
 188 000 entrées à l’année (12 000 habitants à l’Isle Adam)
 50 à 70 ventes de tickets dématérialisés/semaine

PROGRAMMATION

L’offre de films est diversifiée. En tant qu’unique cinéma de l’Isle Adam, le Conti cible des publics multiples. La programmation s’adresse au grand public et aux familles. Certains créneaux sont toutefois réservés à l’Art et Essai – plutôt porteur – en version originale. Les films d’horreur ont trouvé leur public et sont ponctuellement à l’affiche.

Le Conti participe aux dispositifs scolaires Ecole et Cinéma et Collège au cinéma. Dans le Val d’Oise, la gestion de l’éducation à l’image est centralisée par l’association départementale Ecrans VO. Les jeunes spectateurs viennent des communes avoisinantes, notamment Méry-sur-Oise, Champagne-sur-Oise et Auvers-sur-Oise.

Le cinéma, n’est pas classé Art et Essai.

« Il nous faut encore optimiser nos séances Art et Essai. Nous essayons d’instaurer des rendez-vous réguliers. Pour nous, c’est le public le plus difficile à aller chercher. »

photo-cinema-le-conti-5-

ANIMATION

Le Conti propose fréquemment une ou plusieurs avant-premières par semaine.

Le Festival du court métrage de l’Isle Adam figure parmi les rendez-vous annuels du cinéma. Un jury de professionnels de l’audiovisuel décerne son prix à l’issue de 3 jours de compétition entre la fin du mois de septembre et le début du mois d’octobre. Le festival, qui propose une sélection d’une soixantaine de films, un spectacle et un one man show, fêtera sa 15ème édition en 2017.

« C’est toujours difficile de faire venir les équipes de films jusqu’à l’Isle Adam mais on arrive à faire de belles séances. Pour la Fille du Patron, nous avons travaillé avec le réalisateur, quelques acteurs et le club de rugby. Ça a bien marché. Cartouches Gauloises avec Mehdi Charef au cinéma c’est aussi un bon souvenir. En dehors de ça, nous avons proposé un repas pour The Lunchbox et nous avons eu beaucoup de monde. Les gens étaient très contents. »

HORS FILM

Le Conti diffuse le Royal Opéra House de Londres en direct ainsi que des concerts et les pièces de théâtre de la Comédie Française avec Pathé Live.

COMMUNICATION

Le cinéma dispose d’un site Internet et d’une application mobile générée par Côté ciné. Un programme papier spécifique pour l’Art et Essai est disponible au mois.

En termes de publicité, l’espace au dos des tickets est vendu à un commerçant local. D’autre part, le Conti avait jusqu’à présent recours à des affiches devant les écrans de ses salles. Faute de fournisseur, ce système ne sera pas renouvelé. Enfin, la régie publicitaire Access Dynamic est utilisée depuis peu.

« Nous incarnons une partie de l’offre culturelle adamoise. Malheureusement, on ne peut pas profiter de l’affichage municipal car nous ne sommes pas une association. C’est la différence avec un cinéma public. Peut-être qu’à terme nous pourrons les utiliser pour les opéras ou les concerts que nous diffusons. »

20160921_111218

CONCURRENCE

Les mono-écrans de Mery-sur-Oise (20 minutes) et Beaumont (15 minutes), également programmés par le GPCI ne sont pas considérés comme des concurrents. Plus loin, L’Utopia de Saint-Ouen-l’Aumone (25 minutes) est, de son côté, très performant sur l’Art et Essai. Il parvient d’ailleurs à capter des adamois parmi ses spectateurs. La principale menace réside dans les 12 salles du Mégarama de Chambly. Ouvert en novembre 2015 après une longue bataille pour faire annuler le projet, le multiplexe est situé à 20 minutes du Conti.

« Nous commençons à en ressentir les effets sur certains films. Sans eux nous aurions probablement fait 2 fois plus d’entrées sur Star Wars. Par ailleurs, ils ont obtenu la reprise de la sélection Un Certain Regard en même temps que nous. Comme les distributeurs n’ont pas de VPF à leur payer, ils n’ont aucun problème à être servis. »

INVESTISSEMENTS

Le Conti a récemment équipé une de ses salles de la technologie Dolby Atmos. Celle-ci présente le meilleur rendu sonore et est devenue la vitrine de Dolby.

« Ça a été un bon choix de ne pas équiper la plus grande salle. C’est l’erreur qu’ont fait certains multiplexes. Nous pouvons de notre côté proposer des conditions optimales. Nous réfléchissons maintenant à notre espace confiserie. Les résultats sont encourageants et nous incitent à investir. »

GPCI

« L’avantage du GPCI c’est la disponibilité des programmateurs. Nous les sollicitons vraiment souvent car il y a toujours quelque chose à vérifier et ils répondent présent. »